Elizabeth Magnus

Elizabeth  Magnus

Une de ces longues journées de samedi

Une de ses décente de lit !

du haut de ma tour ,

dont on resterait au chaud ,

mais il faut réagir !

Une de ses décente de lit !

du haut de ma tour , 

Je regarde la chaleur être au chaud 

Mais hélas ! Je dois faire surface, 

prendre son temps pour retarder , 

l'instant propices directions le travail, 

allé une petite dose de courage,

sans y aller avec ombrage !

 

Une longue journée s'annonce ,

alors elle pourrait être si paisible .

Mais non ! dure .

La politesse, les commandes, 

les mises en rayon du camion !

Arrive le quart d'heure de détente,  

cette reprise comme une vie de dingue.

Afin que l'heure du repas ouf soufflé un peu, 

Mais il faut déjà recommencé !

Quelques heures de plus avec le sourire 

pour le client qui n'est pas d'accord 

pour celui qui donne envie de rire .

 

Afin que la liberté de retour à la maison ,

petit soin de sa mère , 

veillez au repas de tous dans l'assiette .

Enfin une vraie détente, 

confiné dans son territoire,

bien au chaud , puis vient l'écrit posé ,

où tout se vide pour mieux ce remplir .

L'esprit de mot qui va s'enchaîner, 

les uns et les autres pour construire 

un doux poème de tendresse . 

 

Corinne Thomas 

 

 

 



28/11/2016
20 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 73 autres membres