Elizabeth Magnus

Elizabeth  Magnus

La tempête

Les arbres sont si paisibles, 

le ciel est si tranquille, 

le soleil brille, 

rien ne laisse présager ce qui va arriver.
 

Un simple vent pousse les feuilles, 

dans un va-et-vient, à  droite à gauche 

les branches font comme des voltiges, 

de plus en plus haut .

 

Il gagne en force comme nourri de rage, 

Il souffle, il souffle, soudain!

L'arbre s'arrache, s'envole d'un premier volé, 

puis un autre, puis plusieurs avec la rage,

le vent qui perturbe le ciel .

 

La beauté du temps est parti, 

noir,  gris des éclairs sont là, 

une pluie forte et puissante déferla sur la ville, 

suivie d'une pluie immense de grêlon aussi gros que des cailloux. 

 

Puis soudain! un silence se fit entendre de loin , 

tellement calme, tranquille comme si le silence présageait:

une nouvelle tempête plus puissante encore,

mais non! 

 

Le calme était revenu pour de bon, 

alors n'a osé sortir dehors, 

avec le temps en colère qui a repris sa tranquillité,

pour laisser place à un doux et chaud soleil,

comme s'il ne s'était rien passé cinq minutes auparavant.

 

Corinne Thomas 

12924459_10204306697307565_6196528750813296596_n.jpg

 



17/05/2016
18 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 73 autres membres