Elizabeth Magnus

Elizabeth  Magnus

La Confession

 

Comme je le dis très souvent,

ma vie n'est pas un livre ouvert,

qui s'ouvre à chaque page,

qui glisse et qui file aussi facile,

la lecture éclair va aussi vite. 

 

Comme je le dis souvent,

J'habite une petite ville  pas tranquille,

à son rythme,  elle s'anime,

quand j'étais petite la vie avec des rires,

quand j'étais plus grande les sacrifices,

quant à maintenant,

je survis avec peu.

 

La vie n'est pas triste,

n'est pas rose,

mais je la vis avec de la plaisanterie..

 

Comme je le dis souvent,

ma famille a contribué à ce que je suis, 

un grand chemin accompli et ses ennuis,

j'ai accompagné mon père,

avec beaucoup d'éclats de rire,

au fil des promenades acrobatiques,

jusqu'à la fin de sa vie.

 

Comme je le dis souvent,

l'amour a su trouver son chemin,

guidé par un élan du cœur,

une harmonie joyeuse s'installe, 

un amour jusqu'à l'infini.

 

Comme je le dis à qui veux l'entendre, 

la fidélité est un réel plaisir,

les jours tristes sont là, mais ne dureront pas,

la vie ne m'est  pas soumise,

mais !

Accomplie par une musique magique.

 

Ma prunelle dit prune,

Prune partage ma vie,

se battant chaque jour,

contre la maladie qui la touche. 

 

Le cœur écrit ses mots, car, il est maître mot. 

 

 

Corinne Thomas 

 

 

 

FB_IMG_1438800565477.jpg



23/08/2015
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 73 autres membres