Elizabeth Magnus

Elizabeth  Magnus

Les yeux

Les yeux !

Les yeux égarent

dans l'ombrelle de ses pensées,

le lotus apaise son voyage, 

dans son univers enfantin.

A l'écart d'un instant.

 

L'enfant !

L'enfant adosse à la barrière, 

perdu dans ses pensées.

A l'ombrelle du soleil

pousse le lotus,

dans sa direction,

des quatre vents.

 

L'enfant !

L'enfant du silence 

au cœur du paisible 

parcourt sa vie.

A l'ombrelle de la saison 

qui pense au doux lotus 

qu'il imagine près de lui. 

À travers ses yeux fermés 

 

Corinne Thomas 

 

 

 



16/03/2017
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 71 autres membres